01 juillet 2011

Pélagie et le bouledogue blanc - Boris Akounine - 10/18

 

boris akounine bouledogue

 

Résumé:

Rousse, myope, d'une maladresse chronique, Pélagie est une jeune religieuse orthodoxe à l'esprit particulièrement acéré. Cette sagacité n'a pas échappé à son supérieur hiérarchique, l'archevêque Mitrophane : il n'hésite jamais à faire appel à ses services lorsque les autorités de la province russe où il exerce son magistère le sollicitent pour résoudre des affaires particulièrement épineuses. Pélagie abandonne alors son cher tricot et ses activités de pédagogue pour aller mener l'enquête. C'est ce qui se produit lorsqu'on retrouve dans la cour du manoir d'une riche famille noble le cadavre d'un superbe bouledogue blanc, orgueil de la matriarche, fruit d'une longue et patiente sélection. Ce n'est là que le premier incident d'une série qui menace d'être longue si Pélagie n'y met pas le holà. Ce qu'elle tentera de faire grâce à ses capacités d'analyse et de déduction, non sans que quelques cadavres supplémentaires - de chiens, mais aussi d'humains - aient parsemé ses investigations.

 

Mon avis: Ce n'est pas le meilleur polar historique que j'ai lu. Mais commençons par le début:

Boris Akounine a une plume incroyable. La qualité de ses phrases, même de ses mots est tout simplement merveilleuse. C'est très littéraire.

Pélagie est une héroïne très sympathique! Elle est impertinente, intelligente, discrète à la fois. En résumé, quelqu'un qu'on oublie mais qui se rappelle à votre bon souvenir pour étaler ce qu'elle a découvert et que personne n'avait compris. Elle est soutenue par Mitrophane, l'archêveque (si je ne me trompe pas), un homme d'église également assez original. En fait, je pourrais dire que tous les personnages de l'histoire sont intéressants. Ils ont chacun leurs caractéristiques et leurs secrets, qu'on ne découvre qu'au fil du livre.

On ne devine pas aisément qui est le/la ou les coupable(s). On croit, on est sûr mais cela ne veut pas dire que c'est bien le cas. C'est quelque chose que j'ai apprécié dans ce livre: les retournements de situation.

 

Les points négatifs: je trouve que l'histoire traîne un peu. Il y a beaucoup de passages que j'ai trouvé inutiles à l'histoire et qui de ce fait, l'alourdissent. J'ai eu de la peine à arriver à la fin car si l'histoire était bonne, elle était également bien trop longue par rapport à ce qu'elle valait. Et puis il y avait beaucoup de personnages ce qui fait que ce n'était pas facile de se souvenir qui était qui, entre les fois où on les appelle par leur prénom ou seulement leur nom de famille...

 

En bref, je ne pense pas lire un autre Boris Akounine, car ma Pile A Lire est déjà bien haute, mais je suis tout de même contente d'avoir pu découvrir cet auteur et la Russie, que je ne connaissais pas du tout.


Posté par samlor à 11:21 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,


Commentaires sur Pélagie et le bouledogue blanc - Boris Akounine - 10/18

    j'aime beaucoup ces séries 10/18, le résumé de ce livre me fait penser à cette de la religieuse " mère frevisse" qui mène des enquètes de l'auteur : Margaret Frazer, tu apprécirais peut être plus car ca ne traine pas, ca se lit assez vite même!

    Posté par pom', 03 juillet 2011 à 11:24 | | Répondre
Nouveau commentaire